I Can Run ♠ Je Peux Courir

15 years and 5 months ago

I Can Run ♠ Je Peux Courir

Article content

Article copy

But it looks like I definitely can't hide.

Since the Beginning, John's spirit is floating over the blogosphere.

He sees everything:
-----Original Message-----
From: John [removed to protect the omniscient]
Sent: Monday, September 15, 2003 7:09 AM
To: the dissident frogman
Subject: the dissident octopus

Frogman:

Yesterday, White Rose. Today, Stephen Pollard. Tomorrow the World!

You are doing great stuff. Congratulations!

John [removed to protect the omniscient]
Why yes. Isn't it precisely what we, filthy Capitalist bloodsuckers are supposed to do relentlessly? Wake up every morning and try to take over the world on a daily basis, oppress the poor poor, and dishonor their wives and daughters (My favorite part. Satyriasis frogman, how does that sound?), eat their uncooked sons and steal their meager revenue?

In the pursuit of this worldwide plot of mine, and starting with the smart part of the blogosphere (the Idiotarian one can still kiss my ass try to offer me loads of cash, just to see the profit principle at work) I'm quite thrilled indeed, not only to jump on the occasion to remind you about White Rose - an honor and a pleasure to design as well as a darn good blog - but also to openly admit, now that John has uncovered me even though I was hiding behind another filthy Capitalist Blood Sucking Entity conveniently named The Big Blog Company (Help! Help! They captured the frogman by luring him with oak-smoked cheddar and foxy young women - not specifically in that order - as they always do - there goes the evidence: another victim - and they keep him locked in the third rate Western nation falling fast to the rank of Third World former great power ruled by an autocracy of left-leaning thugs some use to call "France", designing successful weblogs for the anglosphere 27 hours a day! Call 800-PRINCE CHARMING or best, send in a squad of Special Forces! Hurry you idiot, I'm in pain here!), that yes indeed, I'm the humble artisan who had the honor to design and set up Stephen Pollard's new (some, and not the least, say "real, at last") weblog, and yes you're right, that was a fairly long sentence but then again, you've been warned so stop complaining (and do call the Special Forces.)

Abstract from Stephen's online biography:
Stephen Pollard is a political columnist who writes for most British newspapers, and regularly in the Times, Independent, Sunday Telegraph, Wall Street Journal Europe and New Statesman. He is a Senior Fellow at the Centre for the New Europe, a Brussels-based think tank, where he directs the health policy programme; and at Civitas, the Institute for the Study of Civil Society, in London.
It is safe to assume that the dissident frogman is now in Brag Boy mode.

Particularly more, considering that Stephen Pollard is actually one of the few trustworthy pens one can find in and around the big-media columns.

And God knows that these people usually rank between the French bureaucrat and the terrestrial slug in the dissident frogman's value scale. (Actually, I have a special fondness for the slugs. Some of them are edible. That said; drinking anything else but Chablis with that would rank you way below the French bureaucrat, mind me.)

Stephen's post today is another evidence that my confidence has been well invested: one can only dream about being attacked by the Guardian.

Truly an achievement.

Article copy (alternate language

Version Française

Mais il semble que je ne puisse vraiment pas me cacher.

Depuis le Commencement, l'esprit de John flotte sur la blogosphere.

Il voit tout :
-----Original Message-----
From: John [édité pour protéger l'omniscient]
Sent: Monday, September 15, 2003 7:09 AM
To: the dissident frogman
Subject: the dissident octopus

Frogman:

Hier, White Rose. Aujourd'hui, Stephen Pollard. Demain le Monde !

Tu fais de grandes choses. Félicitations !

John [édité pour protéger l'omniscient]
Quoi, oui. N'est ce pas là précisément ce que nous, sales suceurs de sang capitalistes sommes censés faire sans répit ? Se lever chaque matin et tenter de prendre le contrôle du monde sur une base quotidienne, opprimer les pauvres pauvres, déshonorer leurs femmes et leurs filles (Mon truc préféré. Satyriasys frogman, ça sonne comment ?), manger leurs enfants tout cru et voler leurs maigres revenus ?

Dans la poursuite de ce complot mondial, débutant par la partie intelligente de la blogosphère (les Stupidistes peuvent toujours me baiser le cul tenter de m'offrir un paquet de cash juste pour voir le principe du profit en action), je suis particulièrement excité, non seulement à l'idée de sauter sur l'occasion de vous remettre en mémoire White Rose - un honneur et un plaisir à créer ainsi qu'un sacré bon blog - mais aussi de reconnaître ouvertement, maintenant que John m'a démasqué alors même que je me dissimulais derrière une autre sale Entité Capitaliste Suceuse de Sang nommée fort à propos The Big Blog Company (Au secours! Au secours! Ils ont capturé le frogman en l'appâtant avec du cheddar fumé au bois de chêne et de séduisantes jeunes femmes - pas spécialement dans cet ordre là - ainsi qu'ils le font toujours - et en voila la preuve : une autre victime - et ils le gardent enfermé dans une nation Occidentale de troisième zone chutant rapidement au rang d'ex-grande puissance passée au Tiers Monde et dirigée par une autocratie de voyous gauchisants que certain appellent "France", créant des weblogs à succès pour l'anglosphère 27 heures par jours! Appelez le O8-P.R.I.N.C.E-C.H.A.R.M.A.N.T ou mieux, envoyez une escouade des Special Forces! Magnez vous crétins, je souffre ici!), que oui, en effet, je suis l'humble artisan qui a eu l'honneur de concevoir et de réaliser le nouveau (certains, et non des moindres, disent "véritable, finalement") weblog de Stephen Pollard, et d'accord vous avez raison c'était une phrase raisonnablement longue mais une fois encore, vous aviez été prévenu alors cessez de vous plaindre (et appelez vraiment les Special Forces.)

Extrait de la biographie en ligne de Stephen :
Stephen Pollard est un éditorialiste politique qui écrit pour la plupart des journaux britanniques, et régulièrement dans le Times, Independent, Sunday Telegraph, Wall Street Journal Europe et le New Statesman. Il est Senior Fellow au Centre pour la Nouvelle Europe, un think tank basé à Bruxelles, où il dirige le programme relatif à la politique de santé ; et à Civitas, institut pour l'Etude de la Société Civile, à Londres.
On peut raisonnablement assumer que le dissident frogman est désormais en mode Super Crâneur.

D'autant plus, considérant que Stephen Pollard est effectivement l'une des rares plumes dignes de confiance qui se peuvent trouver au sein et aux alentours de la presse institutionnelle.

Et Dieu sait que ces gens là se classent généralement entre le bureaucrate français et la limace terrestre dans l'échelle de valeurs du frogman. (En fait, j'ai une certaine affection pour les limaces. Certaines d'entre elles sont comestibles. Mais boire n'importe quoi d'autre que du Chablis avec suffirait à vous classer encore plus bas que le bureaucrate français, n'en doutez pas.)

Le post de Stephen aujourd'hui est une preuve supplémentaire que ma confiance est bien investie : on ne peut que rêver d'être attaqué par le Guardian.

Véritablement la marque de la réussite.

Other

Hey, where's all the stuff?

I am rebuilding the site from the ground up.

As of February 20, 2019, only basic blogging is implemented.

Features that were previously available—and a bunch of new ones—are still under (re)construction, and will be deployed gradually as soon as they are ready. That includes the site-wide search engine, the blogroll, membership registration and, well, more...

So all the stuff is coming back?

Yes, thank you for your patience.

Note that some of the legacy content (anything I published before the current redesign) may not display as expected—this will be addressed in the future.

Questions?

Reach out

Registration is temporarily disabled, but if you already have an account, you may login:

Please enter a valid username or email

Please enter a valid password

Please enter a city

Comments

Commenting as

  • Comment author avatar
  • Unchristened The Void

You are not logged-in: your comment will be held for review before publication.

Comments policy

Commenting here is a privilege, not a right. You are responsible for what you write.

Comments thread (1)

  • Comment author avatar
  • David Sohn

Hello mister Dissident Frogman,

Quelle tristesse de constater le vide de cet emplacement dédié aux commentaires comme si toute présence humaine s’était soudain volatilisée sous le choc atomique des mots ionisés du Dissident-Frogman. Alors l’avisé et (a)moral animal, sous l’implicite assentiment dudit Mr Frogman bien sûr, clabaudera ici quelques instants tel un courtaud en mal d’aNour et n’en n’attendra pas en retour des coups de chicots, même des plus petits.

Certes, mener un honorable combat sous le couvert de l’anonymat est sans nul doute fort peu courageux mais quel autre moyen possible pour survivre dans ce monde de brutes épaisses et sans finesse, et ce n’est que sagesse que d’imiter le caméléon qui modifie à volonté sa structure pigmentaire pour mieux se confondre avec son environnement, pas vu, pas pris.
Reste que l’essentiel est de suivre notre hôte au coeur de sa dimension virtuelle, de sites en blogs, là où sont maniés avec maestrii le verbe, le mot et le sens critique. Là en ces lieux où sont fustigés tous les collaborateurs de la pensée unique de notre espace national, à savoir les mangeurs de : grenouilles, d’escargots, de lapins, de chevaux (mon dieu moi qui adore les animaux et déteste la tauromachie) et dans certaines communautés implantées en lieu et place, de chiens et de chats, vous y trouverez alignés sur fond d’écran toutes les informations utiles à votre entendement, tout y est labelisé et certifié conforme à la consommation selon les normes de qualité en vigueur, un rêve vous dis-je ! Ne crachez pas dessus, ce serait vraiment un pur gâchi.

Persévérance et remerciements à notre très cher Dissident-Frogman.