the dissident frogman

18 years and 6 months ago

Bernadette Is Faking ♠ Bernadette Simule

the dissident frogman

Necrothreading much?

Article content

Article copy

When Jacques the President goes to the football match, they jeer the French national anthem and overrun the field, waving Algerian flags.

Jacques the President is furious, of course.

When Bernadette the First Lady goes to the concert hall, they draw swastikas in the air and yell "death to the Jews, filthy Jews."

Bernadette the First Lady is sorry, really:
It really is saddening!
And nothing else. No public condemnation, no cancellation of the 'charity' gala, no loud cries against hate speech from the usual self-anointed watchdogs, no noise, no activity on our vigilant Leftists' side, the legions of fascism-will-not-pass! (And for a good reason. The history of the Left is actually but a series of fascism-will-not-pass-without-us. Be it directly or indirectly.)

No, nothing. Just the silence of another Crystal Night, under the complacent impotent and oblivious auspices of Jacques the President and Bernadette the First Lady.

Saddening really?

Let it go Bernadette, I can see when you are faking.
UPDATE:
It was a bit long, so the update turned into a full post actually.

Article copy (alternate language)

Quand Jacques le Président va au football, ils sifflent l'hymne national français et envahissent le terrain en agitant des drapeaux algériens.

Jacques le Président n'est pas content, évidemment.

Quand Bernadette la Première Dame va au concert, ils dessinent des croix gammées dans l'air et hurlent "mort aux juifs, sales juifs."

Bernadette la Première Dame est attristée, c'est vrai :
C'est vraiment désolant !
Et rien d'autre. Pas de réprobation publique, pas d'annulation du gala de 'charité', pas de hauts cris contre les discours haineux en provenance des habituels chiens de garde auto consacrés, pas de bruits, pas de mouvements du côté de nos vigilants gauchistes, les légions du le-fascisme-ne-passera-pas (Et pour cause. L'histoire de la gauche n'est en fait qu'une succession de le-fascisme-ne-passera-pas-sans-nous.. Directement ou indirectement)

Non, rien. Le silence d'une nouvelle nuit de cristal sous les impuissants et complaisants négligents auspices de Jacques le Président et de Bernadette la Première Dame.

Désolant vraiment ?

Laissez tomber Bernadette, je vois bien quand vous simulez.
MISE A JOUR :
Etant un peu longue, la mise à jour s'est tranformée en post.

Other

About

the dissident frogman's avatar
the dissident frogman

I own, built and run this place. In a previous life I was not French but sadly, I died.

Contact

To reveal my email address, find the 5th  number in the code and enter it in the challenge field below.

05996

The Wise knows that Cities are but demonic Soul-tearing pits that shall not be entered.

More options

Comments

Commenting as

You're presumed to have read and abide by the comments policy, but here's the gist of it:

Silly or serious, you are responsible for what you write. I slay trolls. Thank you for your comment.

Comment author avatar
Max. 300 characters
An email address is required.
It is never published or shared.

As in "valid" email address...

Once posted, your comment can't be edited. Feel free to (ab)use the Preview!

The Wise knows that Cities are but demonic Soul-tearing pits that shall not be entered.

Comments thread (12)

1200 - B. Durbin

Comment author avatar
Is there a famous Bernadette who has been doing something positive lately? Because I really don't want MY name to have bad associations... (*sniff* I LIKE my name...)

1201 - Mike H.

Comment author avatar
Bernadette, maybe you could sue her for copyright infringement. Then she couldn't associate. Mike H.

1202 - Valerie, the other

Comment author avatar
  • Valerie, the other

"The only shame is to have none." Blaise Pascal

1203 - FrenchTeenager

Comment author avatar
I remember this event ! Algerian Immigrated people is source of racism . Racism against jews and french . Racism between french and them too ... My dear, my dearest country :'( ....Shame and Sadness in my eyes ...

1204 - Jean-Marc

Comment author avatar
Une vingtaine d´années en arrière, je trainais sur les bancs du lycée et de la fac : le mobilier de l´Education Nationale était déjà recouvert de croix gammées et de slogans antisémites. Pour autant, je n´étais pas préoccupé en croyant que des SS hantaient ces hauts lieux de l´apprentissage républicain. Les quelques cris stupides entendus lors du concert en question ne méritaient en fait pas plus d´attention que les quelques mots de Mme Chirac. C´est "navrant" en effet mais de là à parler d´une "nouvelle nuit de cristal" il y a de la marge ! L´émotion vous emporte : contrôlez-vous. Est-il utile de dire que Shirel est "absolument ravissante" ? En conclusion : il n´y a pas de hordes nazies dans nos campagnes et Shirel est peut être ravissante mais on s´en fout !

1205 - the dissident frogman

Comment author avatar
  • the dissident frogman France

Ben voyons... Le soleil se couche encore sur l'Île aux enfants, le pays (Qui N'est Pas Antisémite®) joyeux des Jean-Marc heureux et des monstres gentils. Oui, c'est un paradis. Shirel est ravissante. Je juge utile de le dire et ne juge pas utile de m'en justifier. Si Jean-Marc s'en fout, qu'il reste assuré que je ne le retiens pas ici. Une autre question ? Les Jean-Marc heureux semblent négliger le fait que la justice elle-même (et Dieu sait si...) a décidé que ces "quelques cris stupides" n'étaient pas dénué de gravité. Il n'y a que Bernadette et Jean-Marc qui ne sont pas préoccupés outre mesure. Cela dit, concernant Jean-Marc, on s'en fout il est vrai. Mais Bernadette est la première dame de France et à ce titre, a quelques responsabilités. Les Jean-Marc heureux ont cependant raison sur UN point: il n'y a pas de hordes NAZIES dans nos campagnes. Pas dans le sens historique (et germanique, si je puis dire) du terme, en tout cas.
Time to take sides

1206 - FrenchTeenager

Comment author avatar
Bien sur qu' il n' y en a pas ! Pas de nazies et pas gdchose d' anti-sémite dans les campagnes non plus !!! Par contre dans les cités c' est une autre affaire ... affaire de religion plus que de sociologie d' ailleurs ....

1207 - Jean-Marc

Comment author avatar
Je dois avoué que je suis un peu déçu par la faiblesse de certains "arguments" de la grenouille : on fait simplement -et justement- remarquer que la "Nuit de Cristal" n´est qu´un épouvantail sans comune mesure avec la réalité et on vous répond ironiquement sur le "paradis" français. Je n´ai jamais dit que la France de 2004 était le paradis : j´ai dit que ce n´était sûrement pas la Germanie de 1938 ! Trop difficile à comprendre ? La Nuit de Cristal, c´est 25.000 juifs déportés, 91 juifs assassinés et 7000 immeubles détruits... Autre chose que quelques bagnoles cramées par des ados qui s´emmerdent juste un peu une nuit de St Sylvestre. Ok, j´ai pris note que la grenouille fait dans l´excès et la caricature. Je me contente d´occuper cet espace pour lâcher mes petites vérités. Je n´étais pas à ce concert et -merci censure- j´ignore réellement l´importance qu´on put représenter les cris des "jeunes d´origine maghrébine" puisqu´il parait que si on ne les a pas identifiés, on a pu voir au moins leur teint basané. Je vous invite à cet égard à partager une annecdote de jeunesse : à l´époque (1978), ils passaient le feuilleton Holocauste (Meryl Streep, etc...) à la tv. C´était LE feuilleton à voir et tout le monde en parlait dans les médias d´autant qu´il n´y avait que 3 chaînes de tv. Au lycée (zone "sensible" à ce qu´il parait mais j´en suis sorti bien vivant), au-delà de la gravité du sujet, on se foutait absolument de tout le circus autour du film et on pastichait les acteurs. Notre préféré était -of course- ce jeune allemand qui devenait un SS implacable et nos souffre-douleurs étaient tous les membres de cette pauvre famille juive, les Weiss. Un compagnon de classe algérien me tançait ainsi tous les jours avec l´accent germanique "Weiss, saloperie de sous-homme, donne moi ton stylo" et quand un de nous allait au tableau noir, c´était sous les lazzi des autres "Weiss, pourriture, essuie ce tableau !". Kolosale rikolade ! Tout ça pour dire que l´algérien en question siège maintenant au conseil municipal d´une mairie de droite, qu´il a des responsabilités dans un mouvement de Maghrébins Laïcs ou je ne sais quoi et qu´il est cité en honneur sur des sites internet sionistes pour avoir pris des positions "courageuses" en faveur des "juifs français" (ou "français juifs", je sais pas comment dire pour pas indisposer la grenouille). Comme quoi : jeune con hier, citoyen intègre aujourd´hui. Suffit de laisser passer l´âge bête...

1208 - the dissident frogman

Comment author avatar
  • the dissident frogman France

"Comme quoi : jeune con hier, citoyen intègre aujourd´hui. Suffit de laisser passer l´âge bête... " Bigre. Evidemment. Suis-je, moi-même, bien bête de n'y avoir point pensé. C'est quand même vachement bien foutu la Nature, non ? Vous me voyez donc rassuré et bien content de voir que les aventures de Jean-Marc sur l'île aux Enfants finissent toujours bien. Pas exactement convaincu qu'avec ce genre de fine analyse sociologique notre Jean-Marc, gentil héro des enfants heureux, ne soit en mesure de porter des jugements sur la faiblesse des arguments d'autrui, les excès ou la caricature, mais malgré tout fort rassuré quand à l'avenir, je ne reviens pas là-dessus. Il suffit sans aucun doute de les laisser brûler quelques trucs (" puisqu'ils s'emmerdent juste un peu une nuit de St Sylvestre »), en tabasser quelques uns et en violer quelques unes (Les pauvres " s'emmerdent juste un peu » tellement et pas seulement la nuit de la St Jean), tout en prenant notre mal en patience et en attendant qu'ils ne deviennent Conseillers Municipaux (ou même, pourquoi pas, Calife à la place du Calife). Après tout, il serait dommage de se priver de futurs Citoyens-Zintègres-Et-Zélus, s'pas ? Deux ou trois qualificatifs me viennent à l'esprit concernant ce genre d'attitude et ceux qui la professent (oui, ça veut dire " y compris Jean-Marc au Pays des Monstres Gentils »). Aucun d'entre eux n'est franchement flatteur, j'en ai peur. Certains sont même carrément insultants, j'en suis conscient. Merci pour le gaspillage de bande passante et d'espace disque. (A propos, je vous épargne le soupir de lassitude accablée qui fut le mien lors du rapide survol de votre accès de nostalgie à l'évocation de vos " tordantes » pitreries de salle de classe, mais je ne peux m'empêcher de noter que " l'argumentation » de vos deux commentaires repose quasi exclusivement sur vos mémoires de bancs d'école. Il faudrait tout de même penser à consulter. C'est un peu troublant cette tendance à expliquer et comprendre des faits de société actuels à la seule lumière de vos expériences lycéennes passées (lointaines ? Et, oh, il s'est passé deux ou trois choses vaguement importantes depuis 1978). Je ne veux faire de peine à personne (enfin…), mais quel qu'ait pu être le joyeux climat de franche amitié virile, d'humeur bonhomme et d'humour potache - bien qu'ambiguë - qui fut celui de vos 16 ans, ainsi que les leçons que vous pensez en avoir tiré, j'ai bien peur qu'elles n'en relèvent pas moins de la simple anecdote, sans aucune autre valeur que celle que vous leur attribuez. Pour le coup, oui, " on s'en fout » pas mal, ainsi que vous l'avez si bien formulé. En conséquence, en tirer systématiquement des généralités sur l'évolution de la société me semble pour le moins risible mon brave monsieur.)
Time to take sides

1209 - Jean-Marc

Comment author avatar
Vous êtes un peu dur avec la commémoration attendrie de mes souvenirs potaches ! C´est pourtant simple : dans les problèmes subis par le Shirel Show, c´est l´âge -des jeunes cons- qui est en cause, pas l´ -notre- époque ! D´où le formidable intérêt de mon annecdote... Un tuyau : en Israël, chaque année, ils obligent les élèves à travailler en groupe sur ce que fut -comme ils disent- la shoah. J´ai vu un reportage où les gars se marraient ouvertement avec des thèmes qui -a priori- auraient dû les faire chialer. Je vous vois venir de loin avec vos paluches palmées : aujourd´hui, tout est pourri et tout fout le camp... Il est d´ailleurs symptomatique que vous mettiez sur le même plan des incendies de voitures (délit) et les viols collectifs (crimes). Restez cool : les sentiments négatifs contre les juifs sont présents partout dans le monde -et j´en ai vu du monde- on peut trouver ça "navrant" comme l´a si bien dit Mme Chirac mais pas la peine de gueuler à la nuit de cristal parce que c´est une outrance inexacte ! Je me suis habitué à, disons, un "antisémitisme soft", dont j´ai pu épouser les contours lors d´un récent séjour en Amérique du Sud. C´est assez fascinant mais pas méchant. Quant aux "cités", dites à "french teenager" que je n´y mets jamais les pieds ni le reste.