the dissident frogman

19 years and 7 months ago

Reaching high grounds of Gratitude ♠ Les haut plateaux de Gratitude

the dissident frogman

Necrothreading much?

Article content

Article copy

It's been an interesting week-end.
Not mentioning the beginning of this week.

When I closed my browser's window on the last coverage of the 'peace' protests last Saturday and feverishly drew my faithful Digital Durandal sword (yes, that's the pen of my Wacom tablet) there was no way I could imagine that the animated result of my anger towards the pro Saddam demonstrators would receive such an excellent welcome from so many outstanding people.

You.Are.Just.Great. And I mean it.

I'm not very keen on 'collectivist' stuff, as you probably noticed, so that's why you should particularly take into consideration the following 'collective' expression of my gratitude.
I mean, it's rather unusual from me. Exceptional, should I say and therefore, valuable I guess.

Besides, I won't do that too frequently. Maybe you could speculate.

However, 'collective' as we all know, doesn't mean 'exhaustive' and this is precisely why we're about to see the very first demonstration of the Collectivism's intrinsic perversion: while my intentions are benevolent, the internal contradiction of a collectivist approach will ineluctably lead me to forget - and therefore, disregard involuntarily - some very fine individuals.

For this I apologize. But then again, we already know that Collectivism is the wrong way to go right?

After all, there are people over there that learned that in their flesh and blood, against their will and over several generations. And yes, just in case you wonder, I'm thinking about the people the President of my country has been insulting recently.

While on the road to the high grounds of Gratitude, I've been tempted to take a detour to the Peak of Indignation. The contempt, the arrogance and the plain lack of the most elementary politeness showed by Jacques Chirac over the last days towards the Vilnius group merged to produce an outstanding example of the worst face of France. This is the quintessence of the Gallic Rooster, bellowing high his ridiculous screech, his two feet firmly planted in the manure pile. And that means shit.

It's even worse, considering this was the President of my sorry country speaking. Not some of his third degree simple-minded cousin appointed French Ambassador® in Sofia or Belgrade to please Auntie Bernadette, according to the imperishable etiquette of French NepotismTM.
(Oddly enough, when you happen to be the President's stepbrother, they won't send you to the Eastern Front. They keep you in here and the French people have to withstand your miserable actor's performance on the state ran TV channel. Every week. Even if the aforementioned President is dead.)


I may have a word or two on the French president-by-default later, but honestly, I just feel like dismissing the whole stuff right now.
Because you know, I think the French President is definitely out of order. Disabled. Unplugged.

Nuts.

Back to more pleasant issues, if you don't mind.

Many people linked to the dissident frogman and the "Price of their Peace" banner. And I want to thank them.
Many people emailed me and offered to show the clip on their sites. I want to thank them as well.
Many people emailed me to congratulate me and I really appreciate their move and their words.

I already answered some of you and, since we all know how disastrous Collectivism is, you can be sure that I will answer everybody personally.

The clip has already been displayed on the following fine sites and sent to the following places. In no specific order:

Dan from Los Angeles needed it because he has "about a million places to post it", the BarCodeKing has been 'posting' it (and there's really no pun intended), we tried to find a way for numerous people who wanted to post it among several forums, probably on the flame war front, the clip can also be seen on top of The Axis of Weasels and FranceStinks.com, and both sites were mentioned in yesterday's Opinion Journal of the Wall Street Journal (congratulations guys 'n gals!), Emperor Misha claimed his owed tribute and received it, as well as the Samizdata team. The clip is also playing Live from Brussels and with the activism of this fine Belgian Dissident blogger, already helped to convince at least one former 'pacifist'. Dean Esmay has been very enthusiast as well, and I know for a fact that he relayed me helping other people publish it. The Ville has honored the Dissident with a "link of the Day" and the banner is also waving high at The Flag of the World and may stay there "until the war starts". Wayne has been exposing the case in Toronto while Saxon builds the link between music and freedom. The Tocquevillian Magazine had a word on it too and it's being extensively featured at Hometown USA. Don Quixote is broadcasting it at Solport because, in his own words, it's "very nice to show that all Frenchmen do not support Saddam". Many, many people, including The Art of War reported that they heard about it at Blogs of War who, in return, is thanking Merde in France for the link. I already did, I think that was just before I sent the Price of their Peace as far away from here as Australia.
A special mention for an outstanding new blogger: Dixie Flatline. You should already be there, not reading me. I have the feeling that the beneficial influence of Rachel Lucas has something to do here. After Bill whittle, now Dixie Flatline... I totally agree with one of my correspondents when he calls Rachel a marvel. So many talented writers in so little time. How the heck is she doing this?

An interesting fact to notice as well is that the proportion of men and women, among the people who contacted me is roughly even.
From Hometown USA to FranceStinks.com and several individuals, I had the honor and the pleasure to exchange a few words with some of the finest, smartest, and most resolute and spiritual women I ever met. Therefore I can't fail to mention of course, Jen at The Greatest Jeneration and Ma Dame from Spiced Sass. They both were among the first to notice this clip and publicize it without the slightest hesitation.
The Dame of Spaced Sass even went as far as engaging the fight, using this humble movie clip as a weapon against some kind of [supposed] human shield Bunny Boy [supposedly] in Baghdad:
You frigging shields left your brains scraped along your mothers' vaginal canal or something. What you fail to realize is yours is such an old tired story. Oppressed man, big bad capitalists. Bloodthirsty war mongers. The stuff milquetoasts, for some reason, find scary. Wow, gee, sounds like regurgitated 60's crap to me.
(...)
In the meantime, I suggest you look at the truth. Yes, the word you hate, but, go ahead, suck it up wienies and ponder this Frenchman's message to you. It speaks for far more millions of people than your tired old dog of a show ever will, you poor demented little boy.
That's from the Lady who once wrote: "Hell hath no fury as a woman who has found her allegiance and rediscovered her country. I'm an American. Do. Not.Fuck.With.Me."

You can't say she didn't warn you.

Article copy (alternate language)

Ce fût un week-end très intéressant.
Et je ne vous parle pas du début de semaine.

Lorsque j'ai clôt la fenêtre de mon browser sur l'un des derniers reportages sur les démonstrations pour la 'paix' samedi dernier avant de tendre une main fébrile mais néanmoins résolue vers ma fidèle Durandale Digitale (oui, c'est le stylet de ma tablette Wacom) j'étais à cent lieues de me douter que le résultat animé de ma colère à l'encontre des manifestants pro Saddam recevrai un si bon accueil de la part d'autant de si excellentes personnes.

Vous.Etes.Grandioses. Et je sérieux.

je ne suis pas un amateur de trucs 'collectivistes', ce dont vous vous êtes probablement déjà rendu compte. C'est la raison pour laquelle vous devriez peut être prendre en considération l'expression 'collective' de ma gratitude ainsi qu'elle va suivre.
C'est assez inhabituel venant de moi. Pour ne pas dire exceptionnel, et j'imagine qu'en conséquence cela en augmente la valeur.

De plus, je ne vais pas faire ça tous les jours. Vous devriez peut être spéculer.

Quoi qu'il en soit, 'collectif', ainsi que nous le savons tous, ne signifie pas pour autant 'exhaustif' et c'est précisément pour cette raison que nous allons assister à la démonstration d'une des toutes premières perversions inhérentes au Collectivisme : alors même que mes intentions son bienveillantes, les contradictions internes de toute approche Collectiviste vont me conduire inéluctablement à oublier de mentionner - et pour ainsi dire, négliger involontairement - certains individus, y compris parmi les meilleurs.

Je tiens à m'en excuser. Mais une fois encore, nous savons déjà que le Collectivisme n'est pas la bonne voie, n'est ce pas ?

Après tout, nous avons l'exemple d'autres peuples qui ont appris ça dans leur chair et dans leur sang, contre leur volonté et pendant plusieurs générations. Et oui, juste au cas ou l'interrogation vous effleure, je pense aux peuples que le Président de mon pays a insultés dernièrement.

Car, en route vers les hauts plateaux de Gratitude, j'ai été tenté de faire un crochet vers le Pic de l'Indignation. Le mépris, l'arrogance et le simple manque de la plus élémentaire des politesses dont a fait preuve Jacques Chirac à l'encontre du Groupe de Vilnius ces derniers jours se combinent pour constituer un incroyable exemple du pire aspect de la France. C'est la quintessence de l'esprit Coq Gaulois, braillant haut et fort son cri ridicule, les deux pieds fermement plantés dans le tas de fumier. Oui, ça veut dire de la merde.

C'est encore pire si l'on considère qu'il s'agit du Président de ma triste patrie. Pas un cousin au troisième degré, un peu benêt que l'on nomme Ambassadeur de France® à Sofia ou Belgrade pour faire plaisir à Tati Bernadette, et en accord avec l'impérissable étiquette du Népotisme FrançaisTM.
(Curieusement d'ailleurs, lorsque vous vous trouvez être le beauf du Président, on ne vous envoie pas sur le front de l'Est. On vous garde ici et les Français doivent supporter vos minables performances d'acteur sur les chaînes d'Etat. Toutes les semaines. Même lorsque le ci-devant Président se trouve être mort et enterré).


Je vais peut être avoir un mot ou deux à propos du président-français-par-défaut plus tard, mais honnêtement, je suis plutôt enclin à ignorer toute cette histoire pour l'instant.
Car voyez vous, j'ai l'impression que le Président français est définitivement endommagé. Cassé. Débranché.

Cintré.

Revenons sous des cieux plus plaisants si vous n'y voyez pas d'inconvénients.

Nombre d'entre vous ont lié vers le dissident frogman et le clip "le Prix de leur Paix". Je veux les en remercier.
Nombre d'entre vous m'ont contacté et proposé de l'afficher sur leur site. Je tiens à les en remercier également.
Nombre d'entre vous m'ont écrit pour me féliciter et j'apprécie sincèrement leur démarche et leurs mots.

J'ai déjà répondu à beaucoup d'entre vous et, étant donné que nous connaissons tous les méfaits du Collectivisme, vous pouvez être assuré que je répondrai à chacun personnellement.

Le clip à été diffusé sur les sites suivant (sans ordre particulier) :

Dan de Los Angeles en avait besoin car il connaît "environ un million d'endroits où le poster", le BarCodeKing l'a 'posté' (sans jeu de mot, vraiment), nous avons cherché et trouvé des solutions afin que de nombreuses personnes puissent le poster dans divers forum, sur la ligne de front des flame wars j'imagine et le clip peut être vu également en haut de page de The Axis of Weasels et de FranceStinks.com, deux sites qui ont été mentionnés hier dans l'Opinion Journal du Wall Street Journal (félicitations les gars et les gates ! - cherchez pas, c'est du patois Poyaudin), Emperor Misha a réclamé son tribut et l'a reçu, ainsi que le team de Samizdata. Le clip joue également en Live from Brussels et grâce à l'activisme de ce dissident blogger belge, a déjà aidé à convaincre au moins un ex-'pacifiste'. Dean Esmay a été très enthousiaste aussi et je sais qu'il m'a relayé pour aider d'autres à publier le clip. The Ville a fait au Dissident l'honneur d'un "lien du Jour" et la bannière flotte haut à The Flag of the World et risque d'y rester "jusqu'au début de la guerre". Wayne a exposé le cas à Toronto alors que Saxon fait le lien entre musique et liberté. The Tocquevillian Magazine y est allé de son mot et le clip est présenté à de multiples reprises sur Hometown USA. Don Quixote le programme sur Solport car, selon ses propres mots, c'est "très sympa de montrer que tous les français ne supportent pas Saddam". Enormément de gens, y compris The Art of War m'ont rapporté qu'ils en avaient pris connaissance sur Blogs of War qui, en retour, remercie Merde in France pour le lien. Ce que j'ai déjà fait je crois, juste avant d'envoyer le Prix de leur Paix vers la lointaine Australie.
Une mention spéciale pour un extraordinaire nouveau blogg : Dixie Flatline. Vous devriez déjà avoir cessé de lire ceci et être là-bas. J'ai le sentiment que l'influence bénéfique de Rachel Lucas a été mise en oeuvre dans cette affaire. Après Bill whittle, Dixie Flatline... Je suis tout à fait d'accord avec l'un de mes correspondants lorsque qu'il qualifie Rachel de merveille. Autant d'auteurs talentueux en si peu de temps. Bon sang, mais comment fait elle ça ?

Un fait intéressant à remarquer, est que la proportion entre hommes et femmes, parmi les gens qui ont pris contact avec moi, est en gros équivalente.
De Hometown USA à FranceStinks.com et nombre de particulier(e) j'ai eu l'honneur et le plaisir d'échanger quelques mots avec certaines des plus fameuses, brillantes, résolues et spirituelles représentantes de la gent féminine qu'il m'ait été donné de rencontrer. En conséquence, je ne puis donc pas manquer de mentionner, bien évidemment, Jen de The Greatest Jeneration et Ma Dame de Spiced Sass. Toutes deux ont été parmi les premières à remarquer le clip, à le diffuser sans la moindre hésitation.
Ma Dame de Spiced Sass allant même jusqu'à engager le combat en utilisant ce modeste clip comme une arme contre un genre de [supposé] bouclier humain [censément] à Bagdad :
Vous autres stupides boucliers avez laissé vos cervelles racler le long du canal vaginal de vos mères, ou un truc dans le genre. Ce que vous n'arrivez pas à comprendre c'est à quel point votre petite histoire est du remâché. Oppression de l'homme, gros méchants capitalistes. Bellicistes assoiffés de sang. Des trucs dont les timorés ont peur, quelle qu'en soit la raison. Holà, bon sang, ça m'a tout l'air d'être de la merde des années 60 mal régurgitée.
(...)
En attendant, je vous invite à jeter un oeil sur la vérité. Oui, un mot que vous haïssez mais allez-y, avalez mes choux, contemplez ce message d'un français pour vous. Cela parle à bien plus de gens que vos démonstrations de vieux singes fatigués ne le feront jamais, pauvres petits gars décervelés.
Ca vient de la Dame qui a écrit: "Les Enfers n'ont pas de pire furie qu'une femme qui à trouvé sa voie et redécouvert son pays. Je suis américaine. Ne.Me.Faites.Pas.Chier."

Vous ne pouvez pas dire qu'elle n'a pas prévenu.

Other

About

the dissident frogman's avatar
the dissident frogman

I own, built and run this place. In a previous life I was not French but sadly, I died.

Contact

To reveal my email address, find the 4th  number in the code and enter it in the challenge field below.

22285

The Wise knows that Cities are but demonic Soul-tearing pits that shall not be entered.

More options

Comments

No commenting here.

  • Commenting on this entry is not available. And that's that.

Comments thread

Nobody commented yet.